La France dévoile le volet recherche de la stratégie nationale en matière d’intelligence artificielle

En mars dernier, le Président Emmanuel Macron avait mandaté le mathématicien et député Cédric Villani pour produire des recommandations stratégiques afin d’ériger la France en « leader de l’intelligence artificielle ». Parmi les recommandations figuraient les volontés de diffuser l’innovation parmi les entreprises, de devenir leader d’opinion dans le débat éthique autour de l’IA et de valoriser l’expertise en recherche au rang mondial. C’est sur ce dernier volet que la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche Frédérique Vidal et le secrétaire d’Etat au numérique Mounir Mahjoubi ont dévoilé, ce 28 novembre, la stratégie de moyens.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au numérique, et Frédérique Vidal, ministre de la recherche et de l’innovation. Crédits : HAMILTON / REA

L’état allouera ainsi 665 millions d’euros à la recherche en IA jusqu’à 2022, le secteur privé devant contribuer à hauteur de 400 millions d’euros supplémentaires. Six axes majeurs ont été décrits :

  • 300 millions d’euros du budget + 100m d’euros du privé seront alloués à la créations de pôles universitaires labéllisés « 3IA » ;(Paris, Toulouse, Grenoble ou encore Nice), avec pour but de rapprocher recherche publique et recherche privée ;
  • 40 chaires d’intelligence artificielle à créer au sein des universités françaises ;
  • Le financement de 300 doctorants par an (avec comme priorité la recherche dans le biais algorithmique, la santé et la mobilité)
  • Le financement des Instituts de Recherche Technologique (IRT) de 130 millions d’euros
  • Le renforcement de l’accès aux moyens de calcul pour les chercheurs (investissement de l’ordre de 200 millions d’euros)
  • Le développement des coopérations avec l’Allemagne et d’autres pays de l’UE et des programmes de recherche ciblés (215 millions d’euros)

Reste à savoir si ces annonces permettront bel et bien à la France (et l’Europe) de rattraper son retard face aux Etats-Unis et à la Chine sur ces problématiques !