Système de management de l’énergie: le point sur ISO 50001

Il faut avouer que nous étions très circonspects à la sortie de la norme ISO 50001: sachant que l’énergie est finalement un indicateur environnemental comme un autre, que pouvait donc cette norme apporter de plus qu’ISO 14001, la norme consacrée aux systèmes de management environnemental? Une norme dédiée aux indicateurs énergétiques nous semblait nous de prime abord un tant soit peu superflue.

A l’usage néanmoins, il nous paraît juste de rendre à la norme ISO 50001 ce qu’elle mérite, à savoir des compliments.

En effet, ISO 50001 a le mérite de coucher sur papier comment les grands principes de l’amélioration continue, matérialisés par la roue de Deming (Plan-Do-Check-Act), peuvent s’appliquer aux consommations d’énergie dans l’entreprise.

La norme ne s’arrête pas là et formalise une véritable séparation entre la « politique énergétique », « la planification énergétique », et la « mise en oeuvre » de ces dernières. Puis la vérification (Check) est triplement déclinée en « Surveillance, mesure & analyse », « Non conformités, actions correctives & préventives » et « audit interne du système de management énergétique ».

ISO 50001 recommande également de suivre sa performance énergétique au travers 3 types d’indicateurs:

– l’efficacité énergétique

– l’usage énergétique

– la consommation énergétique

Cette dichotomie nous semble être un socle sain de prise en compte d’indicateurs énergétiques suffisamment matures et complémentaires pour favoriser la réflexion et l’action vers une meilleure performance énergétique de l’entreprise.

Nous vous invitons pour en savoir plus à lire à norme ISO 50001, mais d’ores et déjà sachez qu’elle vous sera de bon conseil si, outre vos logiciels de reporting énergétique, vous souhaitez vous outillez d’une bonne gouvernance et d’une non moins bonne organisation sur cette thématique cruciale dans notre économie.