Parlement des Entrepreneurs d’Avenir à Bordeaux : nos impressions

La semaine dernière, nous avons eu l’occasion de passer quarante-huit heures à Bordeaux au Parlement des Entrepreneurs d’Avenir.

Le « Parlement », pour les intimes, c’est une longue histoire. Un rendez-vous annuel que l’on attend avec impatience chez Verteego, depuis le tout premier où le nom de notre Président apparaissait au milieu d’une centaine d’autres dans le journal, flanqué du titre ‘On a les noms’.

Le Parlement, c’est un événement sponsorisé avec discrétion, et donc avec classe, par Generali, et monté par l’équipe de Jacques Huybrechts, un organisateur d’événements dont l’auteur de ces lignes participait déjà à la Cité de la Réussite, à la Sorbonne, au début des années 2000, avec des intervenants aussi prestigieux que Christine Lagarde (avocate chez BM à l’époque) ou encore Romano Prodi.

Bref, chaque année, ce rendez-vous à la tonalité ouverte et champêtre réunit la communauté de ceux qui veulent transformer les modèles en tenant de méga-tendances planétaires souvent ignorées du business as usual : la raréfaction des ressources naturelles, l’importance de remettre de l’humain dans des relations qui se virtualisent de plus en plus, la digitalisation des opérations des entreprises, la nécessité de stabiliser notre terrain de jeu sur de nombreux plans (luttes contre le changement climatique, contre la montée des populismes, des protectionnismes, etc.) et donc de changer les règles du jeu.

La communauté du Parlement est absolument hétéroclite : des startups, des PME, des PMI, des ETI, des experts, des consultants, des grands corporate (mais pas assez), des intellectuels, des académiques, des étudiants, quelques politiques (juste ce qu’il faut), des journalistes, quelques artistes (et c’est très rare !) … et qui viennent de partout : des Parisiens, des Marseillais, des Lillois, des Niçois, des Strasbourgeois, des Lyonnais, des Stéphanois, des Bretons, etc. et bien sûr une colonie locale (ok, l’association de ces deux mots est absurde, mais bon…) aux accents du Sud Ouest.

Retour en images sur quelques moments clés de notre expérience du Parlement cette année.

Ci-dessous, la très convaincante Quitterie Delmas, qui évangélise son collectif Ma Voix, qui veut mieux et plus donner la parole aux citoyens dans les débats politiques. A sa droite, le très actif Nicolas Dufourcq, Président de BPI France ; à sa gauche le très sympathique et pertinent auteur Pablo Servigne.

Ci-dessous, face à nous, mon intervenant préféré de cette édition du Parlement : Emery Jacquillat, PDG de Camif Matelson, repreneur à la barre du tribunal de commerce de la Camif alors moribonde, et qui a revitalisé l’entreprise en mettant en place un modèle de collaboration, et en faisant confiance à l’intelligence collective non seulement de ses équipes mais également à ses fournisseurs, ses clients, etc. L’autre intervenant de face, plus loin sur la photo, est Hubert de Boisredon, P-DG d’Armor, qui lui a délivré le témoignage intéressant de l’histoire de son entreprise.

Ci-dessous, la très engagée journaliste Nathalie Croisé est au micro pour introduire une conférence absolument passionnante autour des nouveaux modèles de financement : le crowdfunding était représenté par la brillante Stéphanie Savel de WiSeed, l’impact investing par la dynamique Fanny Picard d’Alter Equity, et le micro-mécénat par le visionnaire fondateur de Microdon et de l’Arrondi, Mathieu Jubré.

Ci-dessous, la conf finale dans l’hémicycle du Conseil Régional, avec le très accessible Eric Lombard, le P-DG de Generali France, avec Vincent Prolongeau, DG de Danone Produits Frais France, avec Antoine Lemarchand, P-DG de Nature & Découvertes, avec Laurent Boillot, P-DG de Guerlain, et avec la sémillante Malène Rydahl, auteur d’un ouvrage qui présente le modèle danois, par exemple le fait que les Danois sont fiers de payer leurs impôts (ils sont dans le pays le plus taxé d’Europe à l’échelle individuelle) pour donner les moyens à leur administration de faire du bon travail.

Et pour joindre l’agréable à l’utile, quelques photos, de jour comme de nuit, de la magnifique, vraiment, ville de Bordeaux.

Bravo et merci à l’équipe du Parlement des Entrepreneurs d’Avenir. Continuez à grandir et à nous faire grandir !