La responsabilité sociétale fait son cinéma

Le 5 novembre c’est la sortie cinéma des verteegeeks, une place de ciné offerte à l’un des fidèles lecteurs du blog français tiré au sort parmi les auteurs des commentaires sur ce post du verteeblog. Ca vous le saviez déjà.  Saviez vous en revanche que deux films français (Cocoricoo) sur la Responsabilité Sociale des Entreprises et des établisssements publics sortent ce jour là?

Nos enfants nous accuseront, film documentaire de Jean-Paul Jaud qui traite des dangers de la pollution industrielle et agro-chimique à travers l’ambitieux combat du maire du village de Barjac, dans le Gard, pour faire passer le bio à la cantine scolaire. Le film part d’un constat hallucinant : nos enfants seront la première génération de l’histoire moderne à vivre moins bien que leurs parents! La bande annonce de ce film responsable.

Deuxième film dans les salles le 5 novembre, la très très grande entreprise de Pierre Jolivet avec Roschdy Zem, Jean-Paul Rouve et Marie Gillain, salué pas le Festival CinémaScience en partenariat avec le CNRS. Le pitch de ce film plus comique (qu’engagé), Naterris, une très très grande entreprise d’agro-chimie (encore l’agro-chimie!) est condamnée à verser une indemnité dérisoire pour la pollution d’un étang. Pour ceux qui ont tout perdu ce n’est pas acceptable, quatre d’entre eux vont tout faire pour découvrir d’autres éléments à charge afin de faire appel et d’obtenir réparation à hauteur du préjudice. On ne plaisante plus avec l’environnement même quand on s’appelle Naterris.

Deux bonnes raisons de s’enfermer dans des salles obscures en novembre.