Performance énergétique et ISO 50001

A l’occasion de la clôture du tour de France organisé par AFNOR et l’ATEE sur la performance énergétique et l’ISO 50001, Verteego était présent au colloque qui se déroulait vendredi 23 mai 2014 à Paris.

Ce 1er bilan veut répondre aux questions « qui est concerné », « quels outils utiliser pour être conforme », « quelles économies ont pu être réalisées ?  » avec, pour ligne de fonds la maîtrise de la gestion et du coût de l’énergie ou encore l’amélioration de la compétitivité des organisations.

L’AFNOR et l’ATEE avaient convié Pascal DUPUIS (Ministère en charge de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie), Damien SIESS (ADEME), qui ont pu donner quelques explications quant à la transposition de la directive européenne 2012/27/UE en France, relative à l’efficacité énergétique. Un focus a été fait sur l’article 8, rendant obligatoire les audits énergétiques dans les grandes entreprises (au plus tard le 5 décembre 2015).
Des retours d’expériences ont également été analysés à travers l’étude de Nour DIAB (AFNOR Energies) et Béatrice POIRIER (AFNOR Certification) et la présence des organisations Aéroports de Paris, Arjowiggins S.A., Brest Métropole Océane et Carrefour France ont permis un échange avec les auditeurs.

Que retenir de cette conférence ?

  • Un début d’intérêt des organisations pour la norme ISO 50001 (3 fois plus de certifications en 1 an).
  • Une installation du système de management énergétique assez rapide (de 6 mois à 1 an en moyenne) permettant des économies réelles (-25% en moyenne).
  • Une certification ISO 50001 permettant aux entreprises d’éviter l’audit obligatoire (tous les 4 ans).
  • Une difficulté pour les collectivités de répondre aux critères normatifs.
  • Une directive qui parait tout de même difficile d’accès, même pour les grands groupes possédant des « services spécialisés » dans le secteur.

Concernant l’évènement en tant que tel, nous pouvons noter une certaine difficulté des intervenants à répondre clairement aux auditeurs, peut-être faute d’expérience sur le sujet d’ISO 50001 pour l’heure. Néanmoins, la salle était pleine et l’intérêt des entreprises semble aller crescendo.