BarCamp : Les compteurs intelligents au service des économies d’énergie

Verteego a participé le 15 mars 2016 au Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer à la première édition d’un BarCamp sur le thème des économies d’énergie. Cet événement a été coorganisé par le Ministère, avec notamment l’ouverture par Mme Laurence Monnoyer-Smith, commissaire au développement durable, GrDF, ErDF et par l’agence de l’environnement de de la maitrise de l’énergie (ADEME).

 

** L’innovation numérique au service du développement durable : projet Green Tech **

BS15Ségolène Royal a imaginé le projet Green Tech dans la continuité de la French Tech, portée par le ministère del’économie. Ce projet comporte trois volets : l’incubateur de start-ups innovantes œuvrant pour la transition énergétique ; l’open data, qui ouvre les données liées aux thématiques environnementales (production d’énergie, performance énergétique, biodiversité, etc.) et les hackathons, développement collaboratif d’applications dans des domaines divers (énergies renouvelables, bâtiments, transport…) par des développeurs pendant plusieurs jours.

Ouverture de la journée par Mme Laurence Monnoyer-Smith

C’est dans le cadre de ces hackathons que cette journée de brainstorming a été organisée : elle a pour but d’identifier les problématiques auxquelles les développeurs pourront réfléchir pendant le hackathon sur les économies d’énergie à venir, en mai 2016.

 

** Recueil de consommation énergétique : un gisement de données à exploiter **

Le thème de ce BarCamp est l’économie d’énergie et plus précisément l’exploitation des données de consommation énergétiques qui seront bientôt relevées par les compteurs intelligents Linky et Gazpar de ErDF et GrDF respectivement et les données de diagnostic de performance énergétique (DPE) des bâtiments, dont dispose l’agence de l’environnement de de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

Pour rappel, ces compteurs permettent un relevé automatique et à distance de la consommation réelle d’énergie, toutes les 30 minutes pour Linky, journalièrement pour Gazpar.

Les perspectives d’exploitation de ces données sont nombreuses, mais doivent aussi être limitées, par respect de la vie privée des utilisateurs notamment.

 

** Les trois points à retenir de la journée **

Données de consommation

  • Les données recueillies par Linky et Gazpar sont la propriété des consommateurs et ne peuvent être utilisées qu’avec leur accord ; cela pourrait être une limite à leur exploitation

Engagement des citoyens dans la réduction de leur consommation d’énergie

  • Les données actualisées en temps réel peuvent permettre une à chaque citoyen d’être pilote de sa consommation.
  • Des visuels efficaces pourront rendre visibles et tangibles les économies d’énergie réelles aux citoyens.
  • Le croisement des données des compteurs avec le type de logement, de chauffage, de famille, etc. permettrait d’envisager une comparaison chacune des habitations avec d’autres aux caractéristiques similaires.

Usages envisageables des données pour les territoires

  • Priorisation d’action de rénovation de l’isolation de locaux publics ou logements sociaux
  • Identification de logements en précarité énergétique, pour mieux définir les cibles d’une politique territoriales.
  • Identification du mix énergétique des territoires et quantification de leur dépendance énergétique
  • Edition automatisée de plan d’action de collectivités à moindre coût

 

** Impressions générales **

Ce format, à la fois informel et cadré a permis d’échanger de façon détendue mais productive avec des professionnels de l’énergie aux points de vue et connaissances très variés. Ce mode de brainstorming au service de l’innovation s’est révélé être très efficace et de nombreux thèmes et idées ont été abordés.

 

Ressources pour aller plus loin

Portail d’open data du gouvernement : http://www.data.gouv.fr/fr/

Portail d’open data d’ErDF : https://data.erdf.fr/

Exemple du Green Button américain, qui permet aux citoyens de télécharger leurs données : http://www.greenbuttondata.org/