Green business: du concept aux pratiques

Vert, éco-responsable, durable… Aujourd’hui, les adjectifs ne manquent pas aux entreprises pour décrire à quel point leur approche, leurs méthodes ou encore leur packaging sont respectueux de l’environnement : Apple, voire plus étonnamment, Walmart en font un axe de communication majeur.

Malgré cette floraison lexicale, le green business en est encore à ses balbutiements. Dans le futur, tous ces mots renverront sans aucun doute à des pratiques et à des objectifs tout ce qu’il y a de plus tangibles.

En fait, toutes ces entreprises qui usent et abusent aujourd’hui du label « green » se verront obligées de véritablement définir leurs actions en faveur de l’environnement, et se verront jugés par des consommateurs de plus en plus conscients de ces enjeux.

Examinons quelques unes des tendances du green business…

Mesurer son impact carbone

Premièrement, il sera plus compliqué pour les entreprises de développer une activité en brandissant la bannière « green ». Elles devront pour cela acquérir une légitimité, qui passera notamment par le calcul, la surveillance et le reporting de leur empreinte carbone en fonction de standards internationaux reconnus.

Des outils comme Verteego Carbon, conforme aussi bien au standard français Bilan Carbone© (développé par l’ADEME), qu’au GHG Protocol et au PAS 2050 permettront aux entreprises de communiquer en toute transparence sur leurs réels performances environnementales. Dans le futur, le poids carbone d’une entreprise revêtira la même importance que ses performances économiques, , compte tenu du lien entre les deux indicateurs (le premier influant directement sur le second). L’influence d’un public éco-sensibilisé s’exercera d’abord à travers les choix de consommation…

Des constructions plus respectueuses de l’environnement.

Pour un nombre non négligeables d’entreprises, une part importante de leur poids carbone est généré par leurs infrastructures, le lieu même où se déroule leur activité. Les retombées économiques directes des installations vertes ne sont pas ce qu’il faut prendre en compte lorsque l’on décide de rendre son installation conforme aux normes environnementales. Il faut intégrer les énormes retombées en terme d’image de marque et ce que cela implique pour la fidélisation des clients.

Dans le cadre du « stimulus package » mis en place par Obama pour réamorcer l’économie économique après la crise des subprime, le gouvernement américain – pourtant peu coutumier du fait- fournissait aux entreprises des subventions pour réaliser des bilans de leurs installations énergétiques.Une telle tendance pourrait bien s’accroître dans les prochaines années, qui ferait de la conformité aux standards écologiques un choix rationnel au sens économique du terme (source de compétitivité).

Verteego Carbon a ainsi développé une solution spécifiquement destinée à aux professionnels du bâtiment. En affichant l’empreinte carbone de leurs projets de construction, ils peuvent mieux gérer leurs coûts, tout en attirant de nouveaux consommateurs, soucieux de leur impact carbone et bénéficient ainsi un avantage compétitif majeur leur permettant de mieux répondre aux appels d’offre.

Sensibiliser le consommateur

Les entreprises se rendront compte que pour que le marché du « green » connaisse une croissance importante, elles ne devront plus se contenter de communiquer sur leurs supposées qualités environnementales mais elles devront véritablement prendre part à l’éducation des consommateurs. A travers des promotions, des offres spéciales et autres , les entreprises se rendront compte qu’un consommateur « éduqué » est plus sensible à l’effort marketing déployé autour de l’éco-responsabilité de l’entreprise.

Ces tendances, bien entendu, sont plus de l’ordre de la lente maturation que de la révolution. Toutefois, vu les débats actuels liés à l’énergie, au réchauffement climatique et à la consommation responsable, elles pourraient bien très vite accéder au statut de pratiques largement acceptées et adoptées par le monde de l’entreprise dans un horizon temporel très proche.