Les chiffres clefs du marché de l’Intelligence Artificielle

L’Intelligence Artificielle fait couler beaucoup d’encre. Le sujet ici n’est pas de rentrer dans les questions éthiques ni les débats sociétaux qu’entraîne cette technologie, mais d’essayer de mieux comprendre les tenants et aboutissants du marché. Pour que chacun puisse y voir plus clair, Verteego vous présente quelques données importantes pour cerner les enjeux business de cette discipline en plein essor.

Photo : iStock/Jirsak

5 à 7 milliards de dollars

C’est le montant de l’investissement global dans le Machine Learning en 2016, soit 60% de l’investissement total dans l’Intelligence Artificielle, d’après le cabinet de conseil McKinsey. Le marché reste donc aujourd’hui clairement dominé par le Machine Learning et Deep Learning, suivi par le Computer Vision (2,5 à 3,5 milliards de dollars d’investissement). Si les fourchettes sont assez larges c’est parce qu’il est délicat de délimiter les frontières entre ces différentes disciplines et technologies.

+ 141% 

C’est l’augmentation des investissements chinois dans l’Intelligence Artificielle entre 2016 et 2017, selon CB Insight. Ainsi, l’empire du Milieu a rattrapé son retard par rapport aux Etats-Unis quant aux fonds de placements privés ayant investi dans l’IA et représente aujourd’hui 48% des investissements mondiaux (les Etats-Unis arrivant en deuxième position avec 38% des investissements). Après plusieurs années passées à combler son retard, la Chine et ses BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi) joue désormais dans la cour des (très) grands.

90 milliards de dollars en 2025

Il s’agit de l’estimation des revenus globaux liés à l’Intelligence Artificielle, selon le cabinet Tractica. L’estimation pour l’année 2018 est de 8 milliards de dollars, ce qui montre bien l’explosion du marché. Les retours sur investissements sont donc potentiellement énormes.

20%

C’est la part des dépenses du secteur de la finance dans ces technologies. En effet, selon l’International Data Corporation (IDC), la finance est le secteur investissant le plus dans l’IA. Par ailleurs, selon McKinsey, c’est aussi le secteur le plus porteur et qui bénéficiera le plus de ces technologies dans un futur proche.

+ 5%

Il s’agit du taux de marge global moyen supplémentaire des entreprises ayant investi dans l’Intelligence Artificielle, selon McKinsey. Evidemment cette marge varie énormément en fonction des secteurs, Toutefois, en règle générale, toutes celles ayant fortement investi obtiennent des taux de marges supérieurs à celles n’ayant pas investi.

400 millions d’euros 

C’est le montant par an de financement public pour la recherche dans l’Intelligence Artificielle en France. Même si la France peut paraître bien loin de la Chine à ce niveau, elle est quand même le quatrième pays au monde rédigeant le plus d’articles sur l’IA avec la Chine, les Etats-Unis et le Royaume-Uni. En quelques chiffres, la France dans l’IA c’est également 268 équipes, 5300 chercheurs, 80 ETI et PME et plus de 285 start-ups. Avec la sortie récente du rapport Villani, la France se montre plus déterminée que jamais à jouer un rôle de premier plan, a fortiori dans les 4 secteurs qualifiés de « stratégiques » : la santé, le transport, l’environnement et la défense & sécurité !